207- Le corpus impossible. Registres de cadi et archives de la province ottomane à Chypre au XIXe siècle

RÉSUMÉ

L’hypothèse proposée ici est que les « registres de qhâdî » tenus par les juges de Chypre à l’époque ottomane ne constituent pas un corpus définissable a priori, mais sont plutôt une archive parmi d’autres au sein des nombreux flux de papier qui parcourent la province ottomane. Autant que le juge et ses registres, il convient d’étudier la configuration sociale et documentaire dont ils sont partie prenante. Configuration qui, s’agissant notamment du XIXe siècle, est en perpétuel mouvement : elle se définit et se redéfinit au gré des mesures ordonnées par les administrateurs ottomans, sous le signe des « réformes » (tanzîmât). Toute tentative pour tirer au clair les instances et pratiques judiciaires de la province demeure, à ce titre, soumise à une importante marge de jeu. Différents points d’appui peuvent être adoptés pour en prendre son parti. La présente étude privilégie une approche centrée sur les modalités de consignation mises en œuvre, entre autres, par le (ou les) registre(s).

Catégories : ,

Informations complémentaires

Date

Tome 74-2011